C’est avec un festival des cultures électroniques que nous vous accueillons aujourd’hui puisque nous avons décidé de nous intéresser au Peacock Society, et plus précisément à la communication visuelle pensée pour cet événement. manifestation annuelle que les amateurs de club et dance floor connaissent bien puisque chaque été au parc Floral de Paris a lieu ce festival. Mais alors pourquoi vous en parler maintenant allez vous nous demander ? Eh bien car pour la première fois de son histoire le Peacock Society connait une édition hivernale.

Bye bye JC Decaux

La communication autour de cet événement s’avère plutôt conceptuelle. Des bâches froissées de différentes couleurs nous indiquent la manière de procéder afin de réserver des places ainsi que le programme de l’événement. A noter que celle de couleur dorée évoque d’ailleurs les couvertures que l’on donne aux survivants d’un attentat ou d’une catastrophe naturelle. Drôle de choix. Toujours est-il que pour une fois nous évitons les sempiternelles affiches JC Decaux qui accompagnent chaque campagne de communication dans le monde.

Variations thématiques

En plus de ces affiches nous avons le droit à un jeu avec un des titres le plus célèbre des Doors, “Light my fire” dans lequel une allumette portant le hashtag “bouillant” brûle un paquet d’allumettes sur lequel sont inscrites les paroles de la chanson en question. A noter également la confection d’un jeu de cartes a l’effigie des artistes présents lors de cette édition (Zombie Zombie, Daniel Avery…).

Si vous appréciez les cultures électroniques alors ne manquer pas la première édition hivernale du Peacock Society au Parc Floral de Paris. Il se pourrait bien que cela parvienne à vous réchauffer !

01 02 03 04 05 06