Interbrand publie chaque année depuis maintenant 16 ans déjà son classement des marques les plus puissantes au monde. Filiale du groupe Omnicom spécialisée dass le conseil en stratégie, Interbrand a petit à petit pris de l’importance au point que son palmarès constitue désormais un évènement. Alors que nous réserve le classement 2016 ? Les marques historiquement puissantes le sont-elles toujours autant ? Quelle marque parvient à intégrer ce prestigieux cercle ? Quelle sont les progressions et les chutes à noter ? Autant de questions auxquelles il est maintenant temps de répondre. Mais avant cela, penchons nous sur les paramètres de jugement.

Beaucoup d’appelés, peu d’élus

Evidement, toutes les marques ne peuvent pas prétendre à figurer au sein du classement Interbrand. Pour espérer ne serait ce qu’être présélectionnée, une marque doit répondre à 3 conditions : être active sur 3 continents, parvenir à générer au moins 30% de son chiffre d’affaires en dehors de son pays d’origine. On another, aucun continent ne doit pas représenter plus de 50% du chiffre d’affaires global de la marque.

Variables quantiques

Afin de déterminer le degré de puissance d’une marque, Interbrand se base sur quatre variables : sa performance financière bien-sûr, son influence quant à l’acte d’achat du client, l’importance de la marque sur son propre secteur d’activités sans oublier une prévision de ses futurs revenus.

Les stars sont au rendez-vous

Nous retrouvons sans surprise Apple à la place de leader suivi par Google pour la 3ème année consécutive. The Coca-Cola Company vient compléter le podium. Un trio que tout le monde attendait et que Microsoft, 4ème, aimerait beaucoup rattraper ! Première observation globale, la domination des firmes de nouvelles technologies ne souffre d’aucune contestation : 5 figurent en effet dans le top 10 ! Un résultat impressionnant mais qui n’étonne en rien, au regard des évolutions de notre monde. La marché des marques automobiles est pour sa part en plein boum tout comme le luxe qui se porte très bien, Louis Vuitton en tête (Cocorico). Puisque nous en sommes à parler des marques françaises, mentionnons la très bonne place d’Axa. Au rayons des fortes progressions, nous retrouvons FaceBook ou encore Lego. Entre ses films, ses jouets, ses jeux vidéos sans oublier ses films, la marque danoise ne pouvait pas rester éternellement en queue de classement.

Voilà ce nous pouvons dire des tendances globales mises en lumière par le classement InterBrand. Pour le consulter dans le détail, c’est juste en dessous que ça se passe !

growingbrands growth sectors top100