“Faites l’amour pas la guerre”. Cette célèbre formule a trouvé une incarnation osée avec la nouvelle campagne de prévention d’AIDES. L’association qui lutte contre le SIDA a en effet adjoint à ce slogan des visuels chocs qui surfent sur la vague de l’Euro en relevant le tout d’un soupçon de body-painting.

L’Euro du sexe

Alertée de l’insouciance et des rencontres potentielles que peut générer un évènement comme l’Euro, AIDES a décidé de s’en servir afin de sensibiliser un maximum de personnes. Encore fallait-il parvenir à être intelligible par le plus grand nombre. Pour remédier à cet écueil, l’association a opté pour des visuels chocs et colorés. Thus, nous avons droit à des photos qui représentent des supporters en train de s’étreindre. Les corps, nus, sont recouverts de peinture aux couleurs des nations qui participent à l’Euro. Aussi parlant qu’interpellant !

Cette campagne de sensibilisation menée par AIDES est parfaitement calibrée aux temps médiatiques actuels (visuels chocs pour générer un buzz et attirer l’attention) et s’avère particulièrement pertinente tant la menace que représente le sida ne se calme pas : in 2012, 142 000 nouveaux cas ont en effet été détectés. On another, 30% des séropositifs ignoraient être porteurs du SIDA. Des chiffres qui font froid dans le dos…

01 02 03 04