En pleine crise sportive, Canal +, la chaîne filiale de Vivendi propriété de Bolloré voit ses bastions les plus puissants partir chez la concurrence : la Ligue des Champions en intégralité exclusivement chez Bein, English football on SFR Sport, brief the smoldering crisis. Quand on plus on se souvient en plus que l’Autorité de la Concurrence a rejeté la demande de fusion conjointement émise par Canal et Bein il y a quelques semaines de cela, we understand that the chain must absolutely beef up its game. Certainly the concept of group (canal +, C8…) sweetens the pill : C8 a ainsi récupéré la diffusion de la finale de la ligue des champions en tant que chaîne en claire, mais Canal se doit néanmoins de réagir pour contrer la fuite des abonnés et réduire ainsi ses pertes.

Genèse d’une alliance contre-nature

Bien que concurrentes au point d’avoir parfois adopté une communication à la limite du bon goût, Canal et Bein ont pourtant formulé il y a quelques mois de cela un projet de fusion qui fut finalement rejeté. Du point de vue de la chaîne cryptée, cette volonté s’explique aisément par la volonté de ne pas mourir et de générer de nouveaux abonnements. Pour Bein, cela peut surprendre au regard du succès rencontré. Mais cette réussite à un prix : l’acquisition de tous ces droits sportifs et le relatif bas coût de son abonnement fait que la chaine qatari est déficitaire. Rien d’alarmant cependant, cette perte est largement compensée par les autres activités de la famille royale. Mais cette dernière n’a aucun intérêt à garder un média qui lui coûte de l’argent. Revendre les droits de diffusion à Canal lui aurait ainsi permis de rentrer dans ses frais.

Contre-attaque organisée

Une des premières déclaration émises par Canal a été d’annoncer la réduction de sa durée de diffusion en claire. Mais la chaîne n’en reste pas là et comme le démontre ce spot publicitaire, elle tente de mettre en avant le reste de son offre et le fait que malgré cette perte, elle possède encore suffisamment de droits pour proposer du sport en permanence. A summer, Canal tente d’affirmer son identité de chaîne sportive. Et pour cela, un commentateur sportif est mis en scène dans sa vie de tous les jours. Sujet à la déformation professionnel, ce fan de Messi ne s’arrête plus d’éructer le fameux “Gooooaaaaaallll” propre aux commentateurs sud-américains.

Inventif et amusant, ce spot fait parfaitement son office et témoigne de la volonté de Canal + de mettre en avant ses atouts. However, cette tentative de survie semble un peu légère : pas sûr que cela suffise. You decide !