Fondée en 1980 par Nanard Kouchner, Médecins du Monde est une association médicale militante de solidarité internationale qui œuvre depuis plus de 35 ans maintenant. Et ses combats sont aussi nombreux que compliqués à mener, preuve en est la campagne que nous vous présentons aujourd’hui. Cette dernière milite en effet contre le prix abusif des médicaments opérés par des groupes pharmaceutiques qui condamnent certains à mourir faute de moyens.Un défi digne de celui des 12 Travaux d’Hercules.

Médicaments pour les riches

Afin d’éveiller (ou réveiller) les consciences face au prix exorbitant des médicament, Médecins du monde a opté pour un principe aussi simple qu’efficace : deux couleurs et une phrase, difficile en effet de faire plus minimaliste. Constante de chacun des visuels, le blanc (ou gris clair argenté, c’est selon) s’affiche ainsi en compagnie de bleu ou de rouge, des associations qui font immédiatement penser à des gélules médicamenteuses. Floquée en grosses capitales noires, les phrases ressortent parfaitement ce qui renforce la prégnance des différents messages. Et le message venons y puisqu’il s’agit du fond de l’affaire : nourries par une lucidité désespérée teintée de cynisme, les phrases s’enchainent dans un tourbillon glaçant. Vous voulez un exemple ? “Le mélanome c’est quoi exactement ? C’est 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires”…

Refus bénéfique

Petite anecdote, cette campagne a failli ne jamais voir le jour en raison d’un avis défavorable de l’autorité de régulation des professionnels de la publicité qui avait peur que les labos se retourne contre Médecins du monde pour diffamation. Les afficheurs ont donc refusé d’afficher les visuels et l’association a du lancer une pétition qui a recueilli près de deux cent milles votes. Un refus qui a permis à cette campagne de faire parler d’elle.

Vous l’avez compris, simple et efficace sont les mots qui caractérisent le mieux cette campagne Médecins du monde. Quant au message, il est d’utilité publique et constitue le point de central de cette campagne choc qui a le bon goût de ne pas rajouter trop de fioritures à un sujet qui n’en nécessite pas. Cependant, le problème du prix des médicaments est une thématique trop sensible et trop importante pour se permettre de l’approximation. Car estimer la marge générée par une leucémie est de l’ordre de l’impossible ou presque. Vouloir choquer c’est bien, le faire avec des propos ou des chiffres vérifiables c’est mieux ! Cela aurait presque tendance à décrédibiliser le message de cette campagne et c’est bien dommage !

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10