You know it, nous autres français sommes très fort pour moquer les autres peuples : les portugais sont concierges ou maçons, les italiens sont des séducteurs invétérés machos, en Angleterre il pleut tout le temps et les belges sont gentils mais un humour de merde… Brief, tous les peuples ont un regard quelque peu déformé sur leurs voisins et malgré notre propension à se moquer, nous n’échappons pas aux images d’Épinal pas toujours flatteuses que nous accolent certains : l’accordéon, la baguette, le fromage… Parfaitement consciente de cette réalité, l’enseigne Monoprix a décidé d’utiliser ces clichés (qui ne sont pas toujours faux) pour faire une campagne publicitaire aussi amusante qu’intelligente.

Des clichés vendeurs

Imaginée par l’agence Rosapark (l’agence de communication de la marque), cette campagne (destinée à Paris) prolonge le principe des packaging recouverts de jeux de mots en l’adaptant aux touristes étrangers. Les jeux de mots sont ainsi en anglais (logique au regard de la popularité de cette langue) et nous aurions donc pu craindre une baisse de leur qualité mais il n’en n’est rien. Le principe des clichés francophiles maintient en effet l’efficacité de ces jeux de mots et devrait permettre à Monoprix de rencontrer un vif succès auprès des touristes qui rappelons le, pullulent en cette période estivale dans Paris. Afin que tous les étrangers foulant le sol parisien voit au moins une fois ses packaging, l’enseigne fait également distribuer des visuels et autres flyers autour des principaux lieux touristiques de la capitale.

Portée par un principe particulièrement malicieux, cette campagne permet donc à l’enseigne de s’adresser directement aux touristes en mettant en avant les clichés que se font certains étrangers de la France. Une stratégie commerciale qui démontre tout le bon sens de Monoprix et de son agence et qui pourrait même séduire des parisiens…

01 02 03 04 05