Après une campagne “Ouverture” remarquée datant de l’année dernière, le Philarmonie de Paris revient à nous avec une nouvelle opération qui s’intitule cette fois “Immersion”. La volonté de démocratiser la musique classique semble donc toujours être d’actualité afin de séduire de nouveaux publics.

Rapprochez-vous mes fils

Réalisée par BETC Paris, cette publicité joue sur la proximité que fait naître cette salle entre le spectateur et les musiciens. Dessinée par la star de l’architecture française Jean Nouvel, elle offre véritablement la sensation d’être au cœur de la musique. La distance maximale entre les spectateurs et les musiciens est en effet de 32 mètres : un luxe incroyable pour tout amoureux de musique classique qui se respecte ! En outre, de nombreux concerts participatifs et autres ateliers sont organisées tout au long de l’année, ce qui renforce encore la notion d’immersion. Il aurait donc été idiot de ne pas s’appuyer sur cet énorme avantage durant les opérations de communication. Cependant, savoir ce qu’il faut faire ne suffit pas toujours. Il faut surtout savoir le retranscrire visuellement.

Splatoon

D’instruments (violon,piano et conga) plongées dans la peinture exprime à merveille la sensation d’être noyé dans la musique. Les éclaboussures peuvent se lire comme des notes suspendues dans le temps. Certes, le procédé n’est peut-être pas monstrueux d’inventivité mais il s’avère très efficace et facilement intelligible. Et visuellement, ça fait son petit effet !

Outre ces visuels, un spot publicitaire sera diffusé dans les cinémas afin d’atteindre un maximum de personne. Une initiative qui fait écho à la volonté d’ouverture du Philarmonie de Paris et devrait participer à la démocratisation graduelle de la musique classique. Et au regard du prix que représente finalement le coût de fonctionnement de la Philarmonie pour la ville de Paris (trois fois plus cher que prévu), il faut absolument la remplir.

01 02 03