Après des mois d’interrogations incessantes, de fantasmes brûlants et de conjonctures en tous genres, le retour des Guignols a finalement bien eu lieu. Yet, l’arrivée de ce cher Vincent Bolloré à la tête du groupe Vivendi (propriétaire de la chaîne Canal qui n’appartient donc pas à ses abonnés…) a relancé le débat quant à la volonté réelle qu’avait la chaîne de relancer le programme. Leur absence à l’antenne a également nourri ces suppositions : si c’était un arrêt définitif et non une pause ? Mais non, ils sont toujours là. Peut-être moins contestataires (l’ont ils déjà été véritablement ?), mais cela n’est pas notre propos. Nous n’allons donc pas nous lancer sur une étude traitant de la qualité du programme mais plutôt sur la communication visuelle qui a été faite autour de cet événement.

Simple mais tellement efficace, le principe de cette campagne des Guignols est à saluer : la réunion, pleine de tendresse, de figures médiatiques pourtant opposées. Nous retrouvons ainsi des supporters de Paris et de Marseille enfin main dans la main ou encore ce bon vieux Chirac en train de câliner le petit Nicolas. Que des scènes émouvantes qui jouent avec le fait que ces retrouvailles sont terriblement attendues, au point que même les meilleurs ennemis finissent dans les bras l’un de l’autre. On another, ces visuels prennent la forme d’affiches de campagne électorale rajoutant encore une dose d’importance à ce retour. À noter que la mention les Guignols/Canal + s’affiche en bas à droite de chaque visuel dans un élégant rouge et noir.

En ce qui concerne les affiches visant à faire la promotion de leur retour, le pari des Guignols constitue une réelle réussite. Pour ce qui est de la qualité du programme et de la ligne éditoriale, vous n’avez qu’à regarder !!

& Nbsp;

01 02 03 HEADER