Alors que les affrontements entre chauffeurs de taxi et chauffeurs privés n’en finit plus, Uber n’hésite pas à renforcer sa position par le biais d’une campagne publicitaire qui fait dans un humour que n’aurait pas renié le fameux Ramucho.

Jeux de mot Ramoucho

Il est évident qu’il vaut mieux être un amateur de jeux de mots pour apprécier la campagne publicitaire d’Uber à sa juste valeur. En effet, ces différentes publicités proposent toutes une utilisation particulière du mot Uber pour en tirer des dizaines de jeux de mots. Mais même ceux peu réceptifs à ce genre d’humour pourront être séduits par la qualité des visuels. Ceux-ci s’avèrent en effet très travaillés et illustrent à merveille les différents jeux de mots. Ainsi pour le “uberassuré” nous retrouvons avec plaisir un petit chaperon rouge particulièrement attrayant qui doit effectivement attirer bien des convoitises. Le “uberman” prend pour sa part les traits d’un superman en costume cravate. A noter un très drôle “uberet” dont le visuel constitué d’un trio de papys en vadrouille est extrêmement sympathique ainsi qu’un “uberauboisdormant” dont la princesse semble avoir pris un sacré coup dans l’aile… Seul le “uberéussite” nous a laissé circonspects pour ne pas employer un autre mot, mais nous vous laissons découvrir ce visuel afin d’éviter d’influencer votre regard.

Très soignée, cette campagne publicitaire Uber fait à la fois dans la qualité et dans la quantité puisque le nombre de visuels (et donc de jeux de mots) est proprement hallucinant et relativement surprenant tant les marques ne qu’habituellement un faible nombre de visuels par campagne. Seuls le dérangement induit par la version “uberéussite” et une ou deux versions trop tirées par les cheveux nous empêchent de qualifier cette communication publicitaire de réussite totale.

 

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15