Chaîne d’hôtels de luxe qui contrôle 59 établissements à travers le monde, Ritz-Carlton bénéficie d’une riche histoire débutée en décembre 1912 avec l’ouverture du premier hôtel sous la dénomination “Ritz-Carlton” à Montréal avant qu’Albert Keller ne rachète ce nom pour le transformer en Ritz-Carlton Investing Company et l’exploiter aux États-Unis. Le premier à voir le jour sera celui de Boston en mai 1927 avant qu’une ribambelle ne suive dans diverses villes américaines (Philadelphie, Pittsburgh…). Mais à la suite de la crise économique de 1940, tous ferment sauf celui de Boston. C’est finalement en 1983 que nait le Ritz-Carlton Hôtel Company. Cette dernière récupère l’établissement de Boston et le droit d’étendre la marque. Le groupe Marriott International a ensuite pris 49% de la société puis 99% in 1998, faisant ainsi du Ritz-Carlton Hotel Company une de ses succursales.

L’équilibre de la force

L’esprit du logo précédent est conservé, les changements tenant davantage de la coquetterie. Le lion et la couronne sont moins gras alors que les lettres suivent le chemin inverse. La typographie s’uniformise grâce aux lettres qui s’alignent. Le R qui suivait jadis la mention Ritz-Carlton passe à l’as. You understood, ce logo ne subit que quelques petites retouches et pourtant cela suffit à le modifier. Le rapport de force entre l’emblème à proprement parler (lion, couronne…) et le nom de la chaîne hôtelière s’inverse, puisque ce dernier est désormais plus grand que l’emblème.

L’aura historique est conservée malgré le gras qui change de cible comme mué par la volonté de déshabiller Paul pour habiller Jacques. Voilà qui ne devrait pas trop changer les habitudes des clients et qui permet de conserver l’élégance originelle de cette chaîne.

Ritz-Carlton Hotel Company, LLC logo. (PRNewsFoto/The Ritz-Carlton Hotel Company, LLC.)

1