La firme suédoise de meubles en kit, Ikea, semble être d’humeur taquine ces derniers mois. En effet, après s’être moquée de l’Apple Pencil, la marque récidive en s’en prenant cette fois aux amateurs de foodporn à travers un spot réalisé par l’agence ACNE.

Mieux vaut un bon vieux porno

Que ceux qui se demandent si derrière le nom de foodporn ne se cache pas une pratique sexo-culinaire se calme : malheureusement il n’en n’est rien. Il s’agit en réalité du nom donné à la pratique qui consiste à filmer son repas pour le diffuser sur Instagram. Nombreux sont ceux à réaliser des petits films sur ce qu’ils ingurgitent, une tendance que beaucoup rattachent à l’éloge de la vacuité. Ikea s’est donc emparé de ce sujet avec des moyens qui forcent le respect : nous avons en effet droit à une reconstitution historique du XVII ème siècle (ou début du XVIII) qui nous offre un défilé de perruques majestueuses, des décors flamboyants et des costumes aux ornements gracieux pour un résultat au faste évident. Notre œil est flatté et cela est suffisamment rare pour être noté ! Au regard de l’époque, vous vous en doutez, il ne s’agit pas de photo réalisée à l’aide d’un smartphone mais d’une peinture. Mais “liké” une peinture demande bien plus d’organisation et de temps qu’une photo, et s’avère donc bien plus contraignant…

Cette publicité d’Ikéa réalisée par l’agence ACNE propose une lecture par l’absurde extrêmement rafraichissante sur certaines de nos pratiques les plus ubuesques avec un humour certain. Loin de se cantonner à une simple moquerie, ce spot met en outre en lumière l’addiction que génère le digital (et l’illusion de vie sociale qu’il apporte) et qui, l’air de rien, gagne de plus en plus nos sociétés modernes.