Engoncées dans des principes qui commençaient à sentir la naphtaline, les Galeries Lafayette ont manifestement entrepris de changer leur image pour enfin se décoincer. Aux oubliettes le style guindé et bienvenue à un nouveau look censé être plus en phase avec son époque.

Grasse la limace

Autrefois inspiré par Stendhal et Jeanne et Mas, le code couleur évolue vers une unité chromatique. Le rouge disparaît en effet, remplacé par le noir qui devient de facto la seule couleur de ce logo. La typographie évolue également en remisant aux placards ses lettres fines et aériennes pour ouvrir la voie à une police qui mélanges des lettres plus ou moins épaisses dans un esprit “gras”. Sacrilège ultime, les deux T de Lafayette ne forment plus ce qui ressemblait à la Tour Eiffel, au grand dam de nombreux quidams. En outre, les visuels qui accompagnent ce logo soulignent cette volonté de donner une image du chic pleine d’énergie dans laquelle les tatouages et autres looks exubérants ont la part belle.

Soyons clair, l’ambition de paraître décomplexée et moderne qui anime Les Galeries Lafayette est assouvie. Néanmoins nous sommes loin d’être convaincu par la qualité intrinsèque du nouveau logo. Moins riche et complexe que le précédent, cet emblème se contente de lettres à l’épaisseur variable et mal alignées pour incarner une modernité qui devient, dès lors, discutable. Paraître contemporain n’implique pas, en outre, d’abandonner toute idée d’élégance. Un essai à demi réussit dirons nous mais qui trouvera quelques défenseurs.

 

01 02