You don & rsquo; there have certainly not escaped, Fnac has launched an advertising campaign that mixes anonymous and stars to draw us into his net. Thus we witness the testimony of various people, come we tell them Fnac adventure, and how they developed their passions through the & rsquo; pseudo-cultural teaching. Designers, photographers you yet rapeurs (by & rsquo; through Nekfeu, paragon of any commercial), therefore all “Fnac made” as the slogan insists. And given the level of some, you have the right d & rsquo; blame Fnac for participating in their artistic building. D & rsquo; a purely marketing perspective, l’axe publicitaire est particulièrement bien calibré en autorisant à tous et à toutes de caresser l’espoir que consommer dans ce magasin permettrait potentiellement de devenir un artiste. In short the American dream at Fnac sauce : la consommation qui mène à la découverte donc à l’élévation de soi et de son art. We would pay almost a tear.

Les anonymes aussi consomment

Les publicités avec les anonymes sont utiles afin que ceux qui pratiquent pour le plaisir et que ceux qui ont fait une activité professionnelle de leur passion se sentent impliqués. Brief, tout le monde est potentiellement concerné. Vous trouverez ainsi ci-dessous l’ensemble des vidéos qui constituent cette collection, afin de mesurer la facilité avec laquelle l’axe publicitaire se décline. Un bon filon pour la Fnac donc…