La création d’un PDF parfaitement compatible pour l’impression offset ou numérique commence avant la création du document. En effet, pour imprimer votre document, vous devez vous renseigner au préalable sur certains points techniques auprès de votre imprimeur.

Ainsi, vous devez demander :
– Quel profil colorimétrique faut-il employer ? Vous devez absolument prendre celui que l’imprimeur vous indiquera sinon cela pourra engendrer des problèmes.

- Les visuels ayant un mode colorimétrique en RVB sont-ils à convertir en CMJN ? CMJN est le mode adaptée à l’impression contrairement au mode RVB, qui quant à lui est plus adapté aux écrans. Il arrive que certains imprimeurs souhaitent faire eux-mêmes les conversions des visuels RVB en CMJN.

- Sous quels formats les visuels doivent-ils être convertis (TIFF, EPS, JPEG…) ?
– Y a-t-il un taux d’encrage maximal à respecter? Pour éviter les risques de maculage, l’imprimeur peut vous indiquer le taux maximal d’encrage à ne pas dépasser.

- Quelle doit être la taille des fonds perdus ? La taille des fonds perdus varie suivant les imprimeurs.
– Quel est le corps minimal accepté pour les polices de caractères ?
– Quel est la taille minimale acceptée pour les filets ?
– Comment composer les aplats noirs ?
– Quel est le taux maximal d’agrandissement des images ?

Des vérifications s’imposent…
Pour créer un PDF prêt pour l’impression chez un imprimeur, il s’avère indispensable aussi de vérifier régulièrement que des erreurs ne se sont pas glissées dans votre document. Si des erreurs restaient, l’imprimeur se retrouverait dans l’incapacité de l’imprimer correctement et dans les délais impartis. Pour ne pas se retrouver dans cette situation, des vérifications s’imposent…

Au niveau des images et des couleurs
Vérifiez bien que vos images sont en haute résolution (300 dpi en règle générale pour l’impression professionnelle). Faites attention à employer le bon profil ICC (le profil colorimétrique que vous aura indiqué votre imprimeur) et à avoir converti vos images qui étaient en RVB en CMJN (si votre imprimeur vous l’a demandé). Prenez garde à ne pas avoir employé le noir prévu pour le repérage pour d’autres choses (du texte, le fond ou le contour d’un bloc…).

Dans le nuancier de votre document, ne laissez pas de couleurs non utilisées. Veillez à ne pas employer de «tons directs» par mégarde. Un ton direct sera imprimé sur une plaque séparée des autres consacrées aux couleurs quadri (une plaque pour le cyan, une pour le magenta, une pour le jaune et une pour le noir). Et qui dit plaque supplémentaire dit frais supplémentaires, alors faites attention à ne pas en utiliser involontairement…

Il peut être utile de donner une liste des images à votre imprimeur en précisant le nom et le format de chaque fichier.

Au niveau des textes
Les problèmes de polices peuvent vite devenir un cauchemar car il peut y avoir, par exemple, des polices inutiles associées à des lignes vides. Comme pour les images, indiquez à votre imprimeur toutes les polices que vous avez utilisées avec leurs formats.

L’heure de la création du PDF s’annonce…


Vérifiez votre fichier avec le Contrôle en amont. Vous avez la possibilité de créer des profils dans le Contrôle en amont pour vérifier autant la résolution des images, que leurs formats ou du texte en excès…

Quand votre document est ouvert, complètement vérifié et enregistré, allez dans Fichier > Exporter. Vous devez nommer votre fichier et indiquer le dossier d’enregistrement du futur PDF. Vous devez choisir Adobe PDF (impression). Après avoir cliquer sur Enregistrer, la fenêtre Exporter au format PDF apparaît et montre l’onglet Général.

Général
Dans Paramètre prédéfini Adobe PDF, vous devez indiquer la norme a utilisée. Contactez votre imprimeur pour savoir quelle norme utilisée. Un PDF/X est une norme ISO pour l’échange des documents graphiques. Chaque norme est compatible avec une version d’Acrobat et PDF.

PDF/X-1a:2001 est un des PDF/X les plus utilisés pour la transmission de fichiers professionnels à imprimer sur des presses. Ce PDF/X-1a:2001 est compatible avec le PDF 1.3 (compatible avec Acrobat 4). Le PDF 1.3 a la particularité de gérer les transparences. Il aplatit la transparence. Il est souvent utilisé car les autres formats (dès le PDF 1.4) ne provoquent pas cet aplatissement et nécessitent d’être imprimés avec Adobe PDF Print Engine.

Le PDF/X-1a:2001 intègre et convertit les images en CMJN avec le profil que vous aurez sélectionné.

Si votre document est un dépliant, cochez la case Planches. Il peut être intéressant de cocher la case Afficher le PDF après exportation pour avoir un premier aperçu du résultat.

Compression
Cette catégorie Compression est importante car elle détermine comment vont être traiter les visuels et cela permet d’éviter de faire un PDF volumineux. Les deux options (par défaut cochées) Compresser le texte et les dessins au trait et Recadrer les données graphiques selon les blocs doivent rester cochées. Elles permettent de ne pas avoir un fichier PDF trop lourd tout en restant de qualité.

Repères et fonds perdus
Dans la partie Repères, cocher la case Tous les repères d’impression permet de sélectionner toutes les options suivantes. Dans la partie Fond perdu et ligne-bloc, les options Utiliser les paramètres de fond perdu du document et Inclure la zone de ligne-bloc sont à cocher. Dans la zone de ligne-bloc, on peut y mettre des commentaires pour l’imprimeur ou y indiquer les endroits où se trouvent les plis d’un document tel qu’un dépliant.

Sortie
Dans cette catégorie, vous avez la gestion des couleurs, à préciser le profil colorimétrique appelé aussi ICC à employer. Vous devez sélectionner celui que votre imprimeur vous a indiqué. Pour appliquer le profil de l’imprimeur, faites la synchronisation des logiciels d’Adobe dans Bridge et non InDesign.

Avancé
Dans la catégorie Avancé, ce sont les polices de caractère et l’aplatissement des transparences qui sont concernées. L’option par défaut Jeux partiels de polices quand le pourcentage de caractères est inférieur à: 100% doit être conservée. Toutes les polices de caractère utilisées dans votre document seront intégrées dans le PDF que vous allez créer. Avec le PDF/X-1a, l’aplatissement des transparences doit rester sur le style prédéfini Haute résolution.

Protection
Cette catégorie parle avant tout de la protection de votre document à l’aide d’un mot de passe. À chaque type de protection correspond un mot de passe. Cependant dans le cas d’une impression prépresse, cela n’est pas utile.

Synthèse
Cette dernière catégorie récapitule l’ensemble des paramètres prédéfinis pour votre PDF. Il est possible d’enregistrer l’ensemble des paramètres que vous venez de définir avec le bouton Enregi. Prédéfini et en nommant cet ensemble.


Avec XPress, il faut d’abord faire comme avec InDesign c’est-à-dire vérifier les polices, les images et leurs liens. Pour cela, allez dans Utilitaires > Usage pour les faire.

Vérifiez bien que les polices sont bien celles que vous avez utilisées dans votre document et qu’il n’y en a pas d’autres qui sont restées dans des lignes sans texte. Les polices non activées se distinguent car elles sont entre deux accolades.

Pour les images, vérifiez les liens et si elles ne sont pas en RVB. Faites de même pour les couleurs : pas de couleurs RVB. S’il vous manque une image, cliquez sur le bouton Mettre à jour.

Une fois les vérifications terminées, allez dans Fichier > Rassembler les info. Pour la sortie (fonction similaire au Contrôle en amont dans InDesign).

Pour créer votre fichier PDF, vous devez aller dans Fichier > Exporter > Mise en page PDF. Il y a deux styles de PDF à privilégier quand on veut faire imprimer son document, réalisé avec Xpress, chez un imprimeur professionnel : Presse – Haute qualité et PDF/X-1a:2001. Je préfère l’emploi du PDF/X-1a:2001 parce que c’est une norme ISO connue.

Après avoir donné un nom à votre document dans la partie Enregistrez sous, lui avoir choisi une destination dans la partie Où, avoir indiqué les pages qui seront converties dans le PDF et après avoir choisi le style de PDF, cliquez sur le bouton Options…

Pages
Dans l’onglet Pages, cochez la case Planches dans le cas d’un dépliant. Cochez les cases Inclure pages blanches et Imbriquer chemin de fer si nécessaire.

Métadonnées
Pour l’onglet Métadonnées, il n’y a rien à faire. L’onglet Hyperliens n’est pas utile dans notre cas de l’impression sur une presse professionnelle.

Compression
L’onglet Compression est plus important car il permet de paramétrer la compression des images et d’alléger votre fichier. Les images en couleur et en niveaux de gris doivent rester à 300 dpi. Mettez une résolution supérieure à 1200 dpi pour les images monochromes avec un niveau de qualité JPEG haut ou Néant car il n’y a pas de fonction lissage pour adoucir les contours.

Couleur
L’onglet Couleur indique la liste des couleurs utilisées. Indiquez Composite CMJN pour tous les documents avec des couleurs et du texte noir. Il est le plus utilisé mais dans le cas où vous employez des couleurs Pantone, préférez l’option Composite CMJN et accompagnement.

Polices
L’onglet Polices vous fait la liste des polices que vous avez employées dans votre document. Elles sont par défaut sélectionnées et incorporées.

Marques
L’onglet Marques vous donne les options de repérage. Précisez le mode Centré pour positionner les marques de repérage au centre de chaque côté de la page en dehors de la zone imprimable.

Fond perdu
Les fonds perdus sont un élément incontournable pour l’impression puisqu’ils définissent les marges permettant de couper votre document correctement et d’éviter les liserés blancs. Indiquez dans cet onglet comment et où sont placés les fonds perdus. Quantité est la taille des fonds perdus. Laissez la case Détourer au bord du fond perdu cochée et le type de fond perdu avec Symétrique.

Calques
Cet onglet permet de choisir si on ne veut pas imprimer tous les calques et de choisir ceux qui n’y seront pas.

Transparence
Ne laissez pas la résolution par défaut pour les ombres portées à 150 dpi. Mettez de préférence 300 dpi pour les ombres portées. Laissez les images vectorielles à 600 dpi. L’option Suréchantillonner rotations augmente la résolution des images qui ont subi une rotation. 300 doit être la résolution à indiquer car une image avec une résolution trop basse provoquerait une pixellisation. Les onglets OPI et JDF ne sont pas souvent indispensables. L’onglet Résumé détaille en revue tous les choix que vous avez faits pour exporter le PDF. Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur OK. Vous revenez sur la première fenêtre pour l’exportation du PDF (celle où vous lui avez notamment donné un nom et choisi le dossier de destination). Cliquez sur Enregistrer.

En résumé, un fichier doit être vérifié de manière pointilleuse et régulièrement pour éviter les problèmes. Il est aussi vital de communiquer clairement et distinctement avec son imprimeur pour ne pas garder de points importants obscurs ou incompris.
Shane