Après un changement de logo qui a entrainé de nombreuses moqueries et autres critiques relativement acerbes, Instagram revient à nous avec une campagne publicitaire qui devrait l’aider à concurrencer l’ampleur prise ces derniers mois par Snapchat.

Campagne hexagonale

Afin de contrer la stagnation qui frappe sa croissance, Instagram a décidé de se lancer, finally, dans la publicité. Loin d’être affolant (Instagram dégage bien plus de revenus annuels que Snapchat par exemple), ce constat pousse tout de même Facebook (le propriétaire d’Instagram) à réagir. Pour cette première production publicitaire, c’est la France qui a été choisie en écho à la communauté hexagonale d’Instagram très active. Confiée à l’agence française Marcel, cette campagne se décline sur trois supports (internet, affiches et cinéma) et durera tout l’été afin d’être visible par un maximum de personnes. Inspirée par les contenus publiés par la communauté Instagram, cette campagne s’articule logiquement autour de thèmes porteurs : thus, nous avons droit à du football ( eh oui, c’est bientôt le début de l’Euro), du soleil, un dino-chien sans oublier une louche de cuisine ! Seul petit détail qui reste abscons, le prix de cette campagne. Et au regard de sa durée et de son déploiement massif, nous pouvons supputer qu’il est plus qu’important.

Peu encline à avoir recours à la publicité jusqu’alors, l’application Instagram a brisé ses habitudes pour un résultat loin d’être à la hauteur de nos attentes. La campagne fait en effet preuve d’un manque d’ambition chronique que l’absence d’inspiration ne fait que renforcer. Pour une première, nous étions naturellement en droit d’attendre une production d’un tout autre calibre.

01 02 03 04 05 06 07 08 09