Vous en avez sans doute entendu parler (ou pas au regard de l’intérêt des français pour la politique en dehors des élections présidentielles), les élections législatives partielles se dérouleront du 22 au 29 mai à Strasbourg après l’abandon de mandat effectué par le député PS Armand Jung, pour des raisons de santé. Rassurez vous, il ne s’agira pas ici de débattre de politique. Non, si nous vous parlons élections, c’est pour mettre en avant une étonnante campagne d’affichage créée pour un candidat sans visage répondant au doux nom de Daniel Gerber. Explications.

Miroirs électorales

Depuis le 2 mai, les habitants de Strasbourg ont affaire à de drôles d’affiches électorales signées par le collectif Ma Voix qui a pour ambition de faire de la politique autrement. Après avoir tiré au sort son candidat, le collectif continue donc de faire autrement, ne cherchant pas à reprendre les codes des campagnes politiques, bien au contraire. Ainsi, les affiches ne proposent pas une photo du candidat mais un miroir surplombé par la phrase “Qui me représente le mieux ?”. Chaque passant voit donc son reflet lorsqu’il s’approche de l’affiche. En outre, le choix de la couleur jaune est également un moyen de se différencier : c’est la seule qui n’est pas prise par les autres partis. Pensée pour que le citoyen s’interroge sur sa place dans la société et soit concerner par l’élection, cette campagne fait parler d’elle ce qui n’était pas gagné au début de l’aventure.

Original pour le monde de la politique, ce concept d’affiches miroirs a le mérite de détonner dans un univers ultra codifié et de tenter de placer l’électeur au cœur de la campagne. Et comme toujours avec les concepts plus ou moins novateurs, il y a les pour (Oh ça change et puis ça permet de voir la politique autrement) et des contres (quel populisme).

01 02 03 04