A l’occasion du festival de Cannes qui a refermé ses portes il y a maintenant une semaine, Nespresso et l’agence 84.Paris ont imaginé une série de spots publicitaires dans lesquels sont calculés le nombre de cafés ingurgités dans des films célèbres. Ainsi, nous retrouvons par exemple une publicité qui tente d’établir avec précision la quantité de café écoulée par l’excellent Bill Murray (préférez le dans Broken Flowers ou encore Coffee and Cigarettes) dans le long métrage Un Jour Sans Fin. Le seul problème c’est que c’est le calcul qui semble sans fin ! En outre, le traitement manque désespérément d’humour. Le résultat est donc poussif et témoigne d’une absence d’inspiration, aussi bien dans l’histoire racontée que dans sa mise en scène assez surprenante. Savoir combien de cafés ont été absorbées dans tel film par tel personnage n’a en effet aucun intérêt !